La Biodanse ou Biodanza, entre Danse Libre et Expression de soi

Extrêmement populaire en Amérique Latine, la Biodanse ou Biodanza fait de plus en plus d’enthousiastes en Europe et plus particulièrement en France. Avec cette pratique de développement personnel, nul besoin d’avoir la souplesse d’un petit rat de l’Opéra ou le rythme dans la peau ! La danse se fait instinctive, comme un véritable reflet de l’âme. Et avec elle, on booste notre joie de vivre, on apprend à s’affirmer différemment et on canalise notre stress. Intrigué. e ? Cet article va vous plaire. Nous vous disons tout sur cette danse méditative, vraie médecine douce, qui fait la part belle au corps ! 

D’où vient la biodanse ou Biodanza ?

Des origines latines 

La Biodanza vient de « Bios » du grec « vie » et « danza » pour « danse » ou « mouvement intégré plein de sens », littéralement : la danse de la vie ! Cette technique de développement personnel a été imaginée en 1924, par le professeur Rolando Toro Araneda, un anthropologue chilien, avant d’être expérimentée en milieu psychiatrique… avec succès ! 

Si elle fut pendant longtemps réservée à un public en difficulté, la Biodanza est ensuite devenue accessible à tous. Elle s’est alors répandue en quelques années à travers l’Amérique latine, avec un accueil particulièrement retentissant au Brésil et en Argentine.  

Aujourd’hui et depuis une petite dizaine d’années, la biodanse a su se faire une place en Europe et il est à présent assez simple de trouver un cours dans les grandes agglomérations de France.

Le principe de base de la biodanse : les 5 lignes de vivencia 

La biodanza s’appuie sur un principe unique : celui de développer les 5 lignes de vivencia, c’est-à-dire les 5 fonctions fondamentales de la vie :

  • La vitalité : c’est l’énergie de notre corps et de notre esprit, celle qui nous fait avancer sur le sentier de notre existence ;
  • La sexualité : cela va plus loin que le simple contact sexuel. Derrière cette notion de sexualité se cache en réalité notre aptitude au plaisir, au désir, à l’intimité, au contact physique ;
  • L’affectivité : il s’agit de notre capacité à entrer en interaction avec les autres. De cette fonction découlent directement notre empathie, notre altruisme et nos amitiés ;
  • La créativité : elle va de pair avec l’imagination. Ce duo inséparable nous permet de construire notre propre capacité d’expression et de rester spontané. e, libre face au regard des autres et de la société ;
  • La transcendance : vous êtes-vous déjà senti complètement vivant, en parfaite harmonie avec vous-même et l’univers ? Cette douce sensation est la transcendance et la biodanse se charge de la développer pour que vous puissiez en profiter au maximum.

Quelle différence entre la biodanse et la danse-thérapie ?

Tout est une question de point de vue. 

Généralement, la danse-thérapie est utilisée pour soulager certains maux comme le stress, la dépression, mais aussi diverses maladies neurologiques et mentales (schizophrénie, Parkison…). 

La biodanse, quant à elle, se concentre uniquement sur la partie « saine » des gens et non sur les éventuelles pathologies dont elles pourraient souffrir. Elle va ainsi s’appuyer sur leurs émotions positives et leur joie pour les faire grandir encore et encore. Faire reculer la part sombre n’est alors qu’une conséquence de cette amplification du positif. En aucun cas, la biodanza n’a de prétention thérapeutique. 

À lire : Versus Acupuncture ou shiatsu ?

Mais concrètement, comment fonctionne la biodanse ?

Danser sans contraintes !

Avec la biodanse, vous n’aurez aucun pas de base à retenir, aucun code à suivre, aucun mouvement prédéfini et précis à travailler jusqu’à la perfection. 

La biodanse se caractérise par sa liberté puissante : la danse à l’état brut, sans contraintes ni règles. Ainsi, nulle connaissance de la danse ou d’aptitude physique ne vous sera demandée. La biodanza peut être pratiquée par tous, des plus jeunes aux personnes âgées, et sait séduire dès le premier cours ! 

Et puisque nous parlons de cours, passons aux choses sérieuses. Durant les séances, chaque exercice utilise la danse comme moyen d’expression. Seul, à deux ou à plusieurs, vous allez pouvoir laisser votre corps communiquer, bouger et se déplacer, sans réfléchir, au rythme de la musique. Et ce, pendant des séances relativement longues : entre 2 heures et 2 heures et demie par semaine. 

Enfin, s’il est aussi possible d’opter pour un atelier d’une journée ou un stage de quelques jours le week-end ou pendant les vacances scolaires, préférez une certaine régularité. C’est le seul moyen de ressentir puissamment tous les bienfaits de la biodanza. De manière générale (et comme pour beaucoup d’autres médecines douces et pratiques de développement personnel), mieux vaut danser une fois par semaine pendant un trimestre plutôt que de manière intensive sur un seul week-end.

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Coralie est attirée par la danse et se rêve danseuse étoile. Pourtant, la rigidité des cours classiques l’a toujours freinée et elle a longtemps préféré danser seule dans sa cuisine ou sa chambre quand personne ne la regardait. Depuis qu’elle a essayé la biodanse, elle est heureuse : elle peut enfin laisser libre cours à son imagination et se redécouvrir un peu plus à chaque séance. 

À lire : Hypnose ou EMDR : Comment choisir sa médecine douce ?

Déroulé d’une séance de Biodanza

Bien que le déroulé d’une séance puisse être légèrement modifié suivant les facilitateurs (eh oui, en biodanse, point de professeurs !), voici les grandes étapes que vous retrouverez à coups sûrs :

  • Un temps de parole et d’échanges : c’est le moment où les participants peuvent partager leurs ressentis et émotions depuis la semaine précédente ;
  • La ronde : rien de mieux que de se tenir la main pour rapprocher les différents pratiquants et commencer en douceur cette nouvelle séance ;
  • Les consignes : il est temps de passer aux choses sérieuses et se lancer dans une première improvisation… Mais pas n’importe comment ! Pour vous aider, les facilitateurs vont vous donner quelques consignes et même réaliser une courte démonstration ;
  • L’improvisation : à vous de jouer à présent ! Et si vous ne souhaitez pas aller plus loin, sachez qu’aucun exercice n’est obligatoire. Vous pouvez simplement décliner la proposition, aller vous asseoir et revenir pour la suivante. 

Dernier détail qui a toute son importance : la musique ! Attendez-vous à un registre très large allant de la musique classique au folklorique, en passant par le jazz ou la musique africaine. Chacune est soigneusement sélectionnée pour l’exercice par votre facilitateur, alors faites-lui confiance et laissez-vous porter par le rythme et les sons !

Pourquoi s’essayer à la biodanse ? 

S’essayer à la biodanza, c’est offrir à son corps et son esprit un moment de légèreté, de joie et de liberté. En la pratiquant, vous pourrez :

– vous recentrer sur vous-même ;

– vous détendre aussi bien physiquement que mentalement ;

– calmer stress et anxiété ;

– booster votre confiance en vous ;

– (ré) apprivoiser votre corps ;

– travailler votre concentration ;

– développer votre créativité ;

– et bien plus encore… 

Alors, prêt. e à biodanser ? Partagez vos expériences avec nous en commentaire !