Pourquoi je procrastine tout le temps ? 4 pistes auxquelles vous devriez réfléchir

Remettre toujours au lendemain… Tel est le crédo de tout procrastinateur qui se respecte. D’un simple blocage ponctuel à l’habitude bien ancrée, la procrastination est sans conteste l’un des maux de notre siècle. Souvent source de stress et de culpabilité, ce n’est pourtant pas une question de paresse. En réalité, cette attitude a de nombreuses racines psychologiques qu’il peut être intéressant d’explorer afin d’y remédier efficacement et durablement. Alors, si vous vous demandez régulièrement pourquoi je procrastine tout le temps, cet article et ses 4 pistes de réflexion sont faits pour vous !

1. Une aptitude cérébrale particulière

Un manque de concentration physiologique

Une étude publiée dans le Journal of Clinical and Experimental Neuropsychology en 2011 (source : https://www.psychologytoday.com/intl/blog/dont-delay/201106/neuropsychological-perspective-procrastination) révèle que les adeptes de la procrastination seraient en réalité tous égaux en matière de problèmes de self-contrôle, d’émotivité et de concentration. En cause : une constitution différente d’une partie spécifique du cerveau, le cortex préfrontal.

Une tendance à l’hyperactivité

En plus de ces différences physiologiques, de nombreuses personnes touchées par la procrastination souffrent d’une nette tendance à l’hyperactivité. Incapables de maintenir leur attention (même une fois adultes), elles démarrent plusieurs projets ou tâches sans pour autant parvenir à les terminer.

Des distractions trop nombreuses

Enfin, rappelons à bon escient que le cerveau humain est un filtre très efficient, capable de digérer bon nombre d’informations. 

Pourtant, si vous faites partie de ces personnes qui procrastinent tout le temps, vous avez peut-être beaucoup de mal à résister aux tentations de divertissement (que ce soit Netflix qui nous donne envie de se blottir sur notre canapé  ou nos proches qui nous appellent pour aller boire un café… ). Et vous pouvez l’imputer à cette légère différence physiologique.

2. Une mauvaise gestion du temps et des priorités

Un planning qui déborde

Cela peut paraître contradictoire, pourtant, la plupart des gens qui procrastinent tout le temps sont littéralement surbookés. Leur to-do list sans fin n’est jamais terminée et les différentes plages horaires de leur agenda sont surchargées de rendez-vous et autres tâches essentielles.

Malheureusement, les journées ne font que 24 heures et malgré l’injonction sociétale d’être toujours plus productif, il faut savoir dire stop. 

Des difficultés avec l’estimation du temps

Autre piste à explorer : celle de votre capacité à estimer le temps nécessaire pour réaliser certaines tâches. Beaucoup de procrastinateurs ont ainsi la nette tendance à sous-estimer systématiquement la durée dont ils ont besoin pour effectuer une action (et à surestimer le temps restant avant la deadline).  

Que ce soit par optimisme ou pour faire l’autruche, la conséquence est la même : face au retard, on a alors l’impression que ladite tâche est insurmontable.

L’attrait des fausses urgences

Qui n’a jamais privilégié une autre tâche (généralement bien moins importante et pressante) plutôt que de se lancer dans la réalisation de celle qui doit absolument être faite ? C’est le piège de la fausse urgence. 

Véritable moyen de déculpabilisation, cette technique que les personnes qui procrastinent tout le temps adoptent quotidiennement permet de rester en action. Mais cela ne règle aucunement le souci de fond.

À lire : Comment gérer son stress ? 4 étapes pour être plus détendu

3. Un problème d’estime de soi

La course à la perfection

De nombreuses personnes souffrant d’une faible estime de soi sont paradoxalement perfectionnistes. Vous voulez toujours faire les choses de manière parfaite ? Vous espérez peut-être ainsi prouver votre valeur et vous sentir fier de vous. 

Pourtant, inconsciemment, se joue un tout autre scénario : vous vous fixez des objectifs inatteignables et échouez constamment, affaiblissant encore un peu votre image et votre confiance en vous. Petit à petit, cette perfection entraîne la procrastination. Après tout, pourquoi essayer si c’est pour échouer ?

L'auto sabotage

C’est la suite logique du point précédent. La peur de l’échec peut être telle que les personnes qui procrastinent tout le temps préfèrent rater leurs objectifs par manque de travail ou d’implication plutôt que d’échouer purement et simplement par manque de capacité.

À lire : Même pas peur : je change de métier !

4. Une technique d’évitement

Une échappatoire face aux tâches désagréables ou inintéressantes

Que ce soit pour esquiver un affrontement ou une tâche sans intérêt, nous sommes nombreux à trouver dans la procrastination une solution parfaite pour se désengager de certaines choses à faire.

Car qui préfère aller faire le grand tri dans le garage plutôt que de se poser sur son canapé avec un bon café ou un thé bien chaud ? Qui se précipite pour organiser cette réunion hautement importante plutôt que de regarder une énième fois si un nouveau mail est arrivé dans sa messagerie ?

La place de l’incertitude et de l’anxiété

Voici à présent un des facteurs les plus pernicieux qui vous poussent à procrastiner tout le temps : le stress et l’anxiété. En effet, vous repoussez sûrement les tâches nécessitant des actions de votre part qui vous sortent de votre zone de confort, des tâches qui vous apparaissent difficiles. 

L’appréhension causée par l’acte en lui-même ou ses répercussions peut être telle qu’il est alors beaucoup plus rassurant de le reporter.

Le refus des contraintes

Enfin, il existe une dernière raison à cette procrastination quasi constante : la recherche du plaisir immédiat et le refus des contraintes et autres obligations. 

Sans surprise, c’est à Freud que l’on doit cette analyse. Mais on doit bien avouer qu’il est tellement plus simple de se concentrer sur les tâches agréables que les impératifs de la vie quotidienne…

Et vous, quel procrastinateur êtes-vous ? Avez-vous réussi à répondre à cette question qui vous taraude tant : pourquoi je procrastine tout le temps ? C’est un excellent début. Nous verrons prochainement comment lutter contre cette habitude. Alors, restez connecté !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *