Comment aider les personnes âgées pendant l’épidémie : nos 8 conseils

Parce qu’elles sont particulièrement vulnérables face au Covid-19, le président de la République Emmanuel Macron a demandé aux personnes âgées de respecter un confinement strict à domicile ou dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Seulement, voilà, comment faire pour se ravitailler ? Comment poursuivre un traitement médicamenteux s’il est difficile d’aller en pharmacie ? Comment maintenir le lien et éviter l’isolement social, aussi terrible que le coronavirus ? Vous pouvez aider vos parents, vos grands-parents, vos voisins et tous les autres seniors près de chez vous avec ces 8 conseils. La solidarité intergénérationnelle est plus que jamais d’actualité.

1. Remplir leur frigo (et leur armoire à pharmacie)

Bien qu’il puisse aussi toucher les personnes plus jeunes, le virus est surtout létal pour les seniors. Si vous êtes jeune et bien portant, alors vous pouvez rendre service à vos parents et grands-parents en faisant leurs courses, en allant leur chercher le courrier ou en achetant leurs médicaments. 

Pensez également à vos voisins âgés : laissez un mot dans les boîtes aux lettres pour proposer votre aide ou glissez-leur un post-it sous la porte.

Seules conditions pour ne pas risquer de les contaminer : 

  • respectez les « gestes barrière » durant toutes vos pérégrinations à l’extérieur (distance de sécurité, toux et éternuements dans le coude, ne pas se toucher le visage, etc.) ; 
  • rangez les courses en quarantaine au frigo (le virus ne survit que quelques heures à la surface des objets) ;
  • ne leur faites pas la bise lorsque vous arrivez chez eux !

2. Miser sur les services de livraison à domicile

Si vous ne pouvez pas vous déplacer vous-même, n’oubliez pas que de nombreuses entreprises ont prévu un service de livraison à domicile renforcé, parfait pour les personnes les plus fragiles. 

Franprix et Monoprix ont même créé des paniers de courses livrés à domicile gratuitement qui permettent de tenir 3 à 4 jours. À l’intérieur, les seniors peuvent y retrouver des aliments de base (pâtes, riz, légumes, yaourts, etc.) et des produits d’entretien et d’hygiène. Suivant la formule choisie, il faut compter entre 30 € (pour le panier basique) et 45 € (pour le panier haut de gamme). Pour en savoir plus, contactez les numéros verts spéciaux : 0 805 620 370 (Franprix) ou 0 800 05 8000 (Monoprix).

À lire : Coronavirus : Comprendre les leviers et dangers des peurs collectives

3. Sortir sa plus belle plume (ou son téléphone !)

Avoir de quoi se nourrir et se soigner est essentiel, mais il ne faut pas oublier pour autant l’importance des liens sociaux. Ces derniers sont d’ailleurs vitaux : l’isolement tue. 

Alors, certes, la France est en confinement total, mais hors de question de couper ces liens. Que ce soit en passant un coup de téléphone quotidien ou en osant la lettre (tant que la Poste maintient son service de distribution), papotez, riez et échangez ! La solitude ne doit pas passer par vous !

4. Faire des réunions en visioconférence

Dans la continuité du conseil précédent, sachez qu’aujourd’hui, il est très simple de se voir sans pour autant être dans la même pièce. Les applications comme Skype ou WhatsApp sont parfaites pour faire des appels vidéo avec vos proches âgés. 

Dans certains EHPAD, des rendez-vous Skype sont même programmés chaque semaine avec les résidents afin que la famille puisse maintenir le contact malgré les interdictions de visites. N’hésitez pas à vous rapprocher de l’équipe pluridisciplinaire pour savoir s’il est possible de mettre cela en place dans les établissements où vivent vos proches.

À lire : Coronavirus : comment gérer mes enfants, l’hystérie collective et la pénurie de papier toilette ? 

5. Les initier à la méditation ou à la sophrologie

Déjà au programme de certains établissements pour seniors, la pratique de la méditation et/ou de la sophrologie peuvent faire un bien fou au moral de tous. Avec leur travail sur la respiration et la visualisation positive, ces deux médecines douces agissent le stress, l’anxiété et les troubles du sommeil. Elles sont donc particulièrement recommandées en ce moment ! 

L’avantage : nul besoin de se rendre dans le cabinet d’un praticien pour les découvrir ! Sur Zen-People Now, nos professionnels vous proposent des séances en visioconférence et vous pourrez également retrouver des podcasts à écouter quand l’envie s’en fait sentir.

6. Prendre soin des professionnels de santé

Ils sont là pour s’occuper de nos proches en EHPAD. Ils les réconfortent, les stimulent et bien sûr, les soignent pendant le confinement (et tous les autres jours de l’année !). Durant cette période, encore plus que le reste du temps, les soignants ont besoin de soutien pour pouvoir être efficaces et accompagner les résidents au quotidien.

Leur travail n’est pas reconnu à leur juste valeur, alors pensez à les remercier, à les chouchouter. Parce qu’en leur envoyant un gentil mot ou des gourmandises, vous laissez la joie, l’espoir et la bienveillance contaminer leur petit monde et leur donner la force et le courage de continuer leurs tâches.

7. S’inscrire sur la plateforme d’appel à volontaires

Le gouvernement travaille actuellement sur une plateforme d’appel à volontaires pour aider à lutter contre la pandémie du coronavirus. 

Soutenir les seniors en faisant leurs courses ou en allant à la pharmacie sera un des objectifs des personnes qui s’y inscriront, mais cela va plus loin. En effet, suivant l’évolution de la situation, des volontaires pourront être réquisitionnés pour s’occuper des fonctions non sanitaires dans les hôpitaux.

À l’heure où nous écrivons cet article, cette dernière n’est pas encore en ligne, alors restez connecté si vous souhaitez vous engager.

8. Rester chez soi

Cela semble paradoxal et pourtant ce n’est pas pour rien que tout le monde, médecins comme politiques, le répète tant : rester chez soi est une manière d’aider les personnes âgées. 

En effet, en respectant les recommandations sanitaires, nous pouvons ralentir l’épidémie et éviter une saturation des centres hospitaliers, et en particulier le service des réanimations où le nombre de lits est limité. 

En suivant les mesures prises pour la sécurité de tous, nous ne contaminons pas les seniors et toutes les personnes les plus fragiles. Pour rappel, il existe des porteurs sains, c’est-à-dire des personnes contaminées, qui n’ont aucun symptôme, mais qui restent extrêmement contagieuses. Alors, pensez à vos parents, à vos grands-parents et choisissez le confinement à domicile !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *